Les enjeux : des gains qualitatifs et quantitatifs d’abord

L’outil maquette numérique n’a d’intérêt que s’il répond à des besoins ; les gains attendus par tous les acteurs du bâtiment sont d’ordre économique mais ils convergent vers d’autres gains :

  • Environnementaux
  • Optimisation de la programmation et faisabilité
  • Conception
  • Réalisation
  • Gestion

Tous ces gains permettront de diminuer les coûts surtout si nous sommes sur un haut niveau de performance énergétique, environnementale et immobilière.

Le BIM pour optimiser le temps

  • Avec le BIM, les données déjà renseignées n’ont pas besoin d’être ressaisies par chaque intervenant, qui les trouve dans la maquette numérique.
  • Les échanges entre les différents corps de métiers sont facilités.
  • Les documents seront mis à jour en instantané dans le cadre du niveau 3 du BIM (notre future plateforme collaborative)

Le BIM pour une meilleure coordination entre acteurs

  • Le chantier hérite de données plus précises qui ont été mieux partagées en amont.
  • Sur le chantier, la communication est facilitée par des visualisations plus précises (un niveau du projet et du planning avec la 4D)

En modèle 4D on intègre la dimension « temps ».

Le BIM pour gagner en qualité

  • Le temps gagné en ressaisie peut être mis à profit par les équipes pour se concentrer sur les aspects à valeur ajoutée comme : la vérification, la conception et le contrôle.
  • Les risques d’erreurs, liés notamment à de mauvaises ressaisies, sont diminués.
  • Les « collisions » peuvent être décelées plus simplement et plus rapidement en amont du chantier, au stade de l’avant projet.

Le BIM en appui de la future RT2020

  • Le BIM facilite la prise en compte du développement durable. Les analyses et simulations des performances énergétiques et environnementales d’un bâtiment peuvent être réalisées très tôt dans l’étude, avec l’opportunité de corriger la conception au besoin. Peuvent être incorporées des fiches de déclarations environnementales et sanitaires des matériels et matériaux (FDES) qui facilitent l’analyse.
  • La meilleure qualité de réalisation contribue à garantir la performance énergétique telle qu’elle a été calculée.
  • L’utilisation du bâtiment est mieux pilotée et suivie (le BIM est ainsi préalable à la mise en place du carnet numérique de suivi d’entretien).

Construire le bâtiment de demain, avec nos exigences en matière de qualité de vie, de sobriété énergétique, de faible empreinte environnementale, d’optimisation des coûts, les outils du 21ième siècle sont une opportunité.

Categories: Le BIM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *